Un absentéisme en hausse dans la Fonction Publique Territoriale

burn-out

L’absentéisme des agents de la Fonction Publique Territoriale repart à la hausse

En 2016, le taux moyen d’absentéisme des agents de la Fonction Publique Territoriale s’est élevé à 8,2% alors qu’il s’établissait à 7,8% en 2015 selon le baromêtre annuel de l’association des DRH des grandes collectivités.

Cette augmentation est en majeure partie dû à l’augmentation des accidents du travail (0,87%) et de la maladie ordinaire 4,42% (qui représente 50% de l’absentéisme global), le reste est composé par la longue durée (1,08%), la longue maladie (1,4%) et enfin les maladies professionnelles pour 0,37%.

Cet absentéisme n’est pas homogène suivant le type d’établissement:

il est de 12,1% dans les centres communaux d’action sociale (CCAS), de 8,5% dans les communes, de 7,3% dans les départements et de 7,3% dans les établissements publics de coopération intercommunale.

A titre d’exemple, la durée moyenne d’un arrêt maladie est de 22 jours dans les CCAS et de 17  dans les communes.

Il est également hétérogène suivant la catégorie socioprofessionnelle de l’agent:

La catégorie d’agents la plus exposée aux arrêts maladies reste la catégorie C avec un absentéisme évalué à 10%, 3 fois plus que l’absentéisme des agents de catégorie A (3,7%) et 2 fois plus que l’absentéisme des agents de catégorie B (4,8%)

la filière a également un impact sur l’absentéisme, les filières techniques et médico-sociale sont les plus touchées.

méthodologie de l’enquête

l’enquête porte sur 165 collectivités et représente ainsi plus de 300 000 agents 

 

 

Laisser un commentaire