Bien-Être dans la Fonction Publique – résultat du baromètre 2016

RSE

Bien-Être dans la Fonction Publique – résultat du baromètre 2016

Ils viennent de sortir les derniers résultats du baromètre 2016 du bien-être au travail dans la fonction publique.

Cette étude est réalisée depuis 10 ans grace à un partenariat Edenred-Ipsos

Les enseignements de cette étude

Au global, ils sont 2/3 des agents à vivre « une expérience satisfaisante au travail »

58% sont confiants dans l’avenir de leur administration

63% ne sont pas satisfaits de leur pouvoir d’achat

41% estiment que les dispositifs et avantages sociaux impactent favorablement leur travail

51% jugent insuffisantes les actions de leur employeur en faveur du bien-être au travail

Le bien-être au travail chez Edenred/Ipsos, c’est quoi ?

Pour les auteurs de l’étude, le bien-être au travail dépend de 3 facteurs que sont:

  • Le cadre de travail, correspondant notamment aux moyens matériels dont disposent les agents, aux consignes données par leurs managers, du soutien dont ils bénéficient et enfin de l’équilibre vie privée/vie pro.
  • L’attention correspondant à la considération de la hiérarchie envers les agents, ainsi qu’au management des compétences.
  • L’émotion correspond au plaisir, à l’intérêt, à la motivation et la confiance dans l’avenir

Globalement, les items relatifs au cadre du travail et à l’émotion sont bien notés dans la fonction publique. Petite exception dans la fonction publique hospitalière où les moyens matérielles sont pointés du doigt tout comme l’environnement de travail jugé moins stimulant et une légère défiance quant à leur avenir au sein de leur administration.

Les items relatifs à l’attention sont en revanche les moins bien notés avec à peine plus de 50% des agents satisfaits. Globalement, le manque de reconnaissance et la gestion des compétences ne sont pas satisfaisants d’un point de vue agent.

Point important de l’étude, seul 49% des agents estiment suffisantes les actions autour du bien-être au travail, contre 60% dans le privé et 41% jugent insuffisantes les actions mises en place en termes de santé au travail.

A noter également, la définition du bien-être peut différer d’une entreprise à l’autre certains cabinets définissent le bien-être au travail comme basé sur 3 fondements que sont l’appartenance, la compétence et l’utilité

Les agents sont de moins en moins pessimistes

Globalement les salariés sont moins pessimistes  concernant l’avenir de notre pays, ils sont 62%  à l’être contre 68% l’an passé. Concernant l’avenir de leur administration ils sont 58% à se montrer confiants.

D’un point de vue motivation:

  • les agents de l’état se dient motivés à 60%
  • ils sont 55% à le dire dans la Fonction Publique Territoriale
  • 51% dans la fonction publique hospitalière

Les principaux motifs de démotivation sont le management et les relations sociales(24%) et le manque de reconnaissance (17%).

Point noir de l’étude, les salaires

la principale préoccupation des agents reste cependant le salaire (55% des interrogés), ils sont même 70% des agents de catégorie C interrogés à considérer leur pouvoir d’achat comme insuffisants.

Les périphériques de rémunération les plus attendus par les agents ont trait à la santé, en effet les agents on constaté qu’ils sont de plus en plus confrontés à des « restes à charge » de plus en plus important.

pour télécharger le baromètre edenred/ipsos sur la motivation des agents de la fonction publique, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

Photo du profil de vincent b

Laisser un commentaire