56% des salariés heureux au travail – HappyAtWork

56% des salariés se disent heureux au travail

article publié sur le site lesechos.fr par Ingrid Falquy le 21 juin 2017 et qui s’intitulent “Les secrets des boites qui rendent leurs salariés heureux”. Cet article fait suite à l’étude HappyAtWork réalisée par le site meilleures-entreprises.com auprès de 28 000 salariés répartis dans 3 300 entreprises.

Au global 56% des salariés se disent heureux au travail et  ce chiffre monte à 71% pour les 184 entreprises labellisées par HappyAtWork.

Alors que font ces entreprises de plus que les autres pour rendre leurs salariés heureux ? L’enquête donne quelques axes d’amélioration intéressant, tout d’abord elles mettent en place un management qui permet aux salariés d’être dans la découverte et donc d’apprendre de nouvelles choses au quotidien, un management qui responsabilise les salariés afin que chacun se sente appartenir au projet de l’entreprise et ainsi redonner du sens au travail.

Promouvoir un “esprit startup”

C’est un fait, les salariés aiment être dans la découverte : de nouveaux projets, des nouveaux produits, de nouvelles compétences. Les salariés travaillant dans les startups sont généralement les plus heureux étant donné la diversité des projets qu’elle peuvent offrir et sont donc tout comme les entreprises du digital, en haut du classement HappyAtWork.

De même les entreprises qui se distinguent dans ce classement sont celles ayant misées sur l’innovation, en effet Sophie Cléjean, directrice de l’expérience salarié et de la marque employeur chez Orange (1er du classement dans la catégorie des entreprises de plus de 1000 salariés) déclare “la fierté et l’appartenance, passe par l’innovation qui fait partie de l’ADN d’Orange”

Orange a notamment mis en place un “relais incubateur” permettant aux salariés de devenir “intrapreneurs” en constituant des équipes autour des projets qu’ils souhaitent développer pour le Groupe. De nouvelles formes d’organisation du travail sont ainsi mises en place, des espaces de coworking voient le jour où les équipes du groupe telecom côtoient des startups et peuvent ainsi échanger et tester de nouvelles pratiques dans le travail.

Être Transparent et Responsabiliser les salariés

Apprendre de nouvelles choses chaque jour ne suffit pas, il faut que les salariés comprennent à quoi sert leur travail, en leur faisant sentir qu’ils sont indispensables au projet de l’entreprise. La notion de transparence dans la stratégie de l’Entreprise ainsi qu’un management horizontal sont les points clés pour développer ce sentiment d’appartenance et de sens dans le travail

Haribo (3ème dans le classement HappyAtWork for “Starters”) a mis en place un système d’intégration des jeunes solide dans la stratégie globale de l’entreprise : “lors des 3 premiers mois, les nouveaux embauchés sont formés et accompagnés, ils ont la possibilité et sont encouragés à rencontrer les différentes équipes, à visiter les usines, ils ont des points réguliers avec les managers mais surtout on les responsabilise en leurs présentant la stratégie d’entreprise à moyen terme, à tous les niveaux: organisation interne et buisness”, déclare Sylvain Chardard, Directeur des Ressources Humaines chez Haribo.

Les évènements d’entreprises sont également important pour les salariés, le “team building” fait toujours son effet. Reste également l’intégration des “millenials” qui entrent dans le monde du travail avec beaucoup d’attentes, il faut créer autour d’eux un environnement qui leur permet de sentir qu’ils font partie intégrante du projet d’entreprise.

Le rôle essentiel du management 

Le rôle pivot est bien entendu joué par le management. “Nombreuses sont les entreprises qui pensent que le bien-être au travail est assuré avec locaux modernes, des baby-foot ou encore une conciergerie, et c’est faux, le plus important, c’est le cadre donné par la hiérarchie qui doit valoriser la confiance et l’entraide: c’est ce que déclare Joanne Watanabe, cofondatrice et responsable marketing de Ignition Program (1ère du classement des startups)

Ignition Program a pour but d’aider les startups à bien recruter et à fidéliser les salariés en assurant leur bien-être et lorsqu’on lui demande les ingrédient du bien-être en entreprise, on nous répond responsabilisation, communication et temps d’échange.

Le cabinet Mozart Consulting a quant à lui décider de mesurer le bien-être au travail des entreprises en se basant sur les données sociales des entreprises, dont les résultats sont disponibles ici 

 

Méthodologie de l’étude Happy at Work 

Pour réaliser ces classements, plus de 28.000 salariés français ont évalué leur entreprise dans 6 domaines (progression professionnelle, environnement stimulant, management & motivation, salaire & reconnaissance, fierté, plaisir) à partir de 18 questions. Chaque question est évaluée sur une échelle de 1 à 5.
A partir de cette base commune, les entreprises sont réparties par taille afin de pouvoir les  comparer. Au total, 3.300 entreprises ont été évaluées et 180 ont obtenu l’un des labels HappyAtWork.
Trois critères pour en faire partie :
– Une note de satisfaction globale supérieure à 3,8/5
– Plus de 60% des salariés prêts à recommander leur société à un ami.
– Un taux de participation à l’enquête de 50% minimum parmi les salariés

Laisser un commentaire