Bien-Être et collectivités: comment vont nos agents ?

bien-être en collectivités
MINOLTA DIGITAL CAMERA

Bien-Être et collectivités: comment vont nos agents ?

article publié sur le site www.lagazettedescommunes.com, le 21 octobre 2016 par Maud Parnaudeau et qui s’intitule “Bien-Être au Travail: coup de fatigues chez les territoriaux !”

Alors que le redécoupage territorial vient d’être adopté, la MNT (Mutuelle Nationale Territoriale) a interrogé les agents territoriaux sur leur moral.

Cette enquête quantitative a été réalisée en ligne du 22 août au 12 septembre 2016 auprès de 5902 agents de la fonction publique territoriale :

  • 2106 agents de catégorie A
  • 1925 agents de catégorie B
  • 1871 agents de catégorie C

Les premiers résultats de l’étude font apparaitre un état de santé psychique et mental assez dégradé, non pas dû à une déprime saisonnière mais surtout aux réformes et réorganisations qui plombent leur moral depuis quelques années. Les agents territoriaux ont de grosses incertitudes quant à leurs avenir, ils ne savent pas de quoi seront faites leurs missions de demain. Du coup, 71,3% des agents régionaux interrogés s’émeuvent de la dégradation de leur niveau de bien-être cette année contre 59,8% au global (tous agents confondus).

bet-global-agent

Les agents régionaux éprouvent moins de fierté que les autres à exercer leur métier (34,4% d’insatisfaits) et déclarent même la gestion de l’argent publique comme moins bonne (36% de non-satisfaction)

La confiance des agents territoriaux s’effrite également :

  • 70% des agents doutent de leurs perspectives d’évolution de carrière
  • 78% n’ont pas confiance dans l’évolution du service public
  • 83% doutent de l’évolution du statut de la fonction publique

Les récentes déclarations des candidats à la présidentielle n’arrangeant pas cette tendance

confiance-agents

40% des agents interrogés déclarent ainsi que l’action à privilégier par leur collectivité en 2016-2017 est le Bien-Être au Travail.

Cela permettrait de répondre aux problèmes d’absentéisme dans la fonction publique territoriale qui a encore augmenté de 3 points par rapport à l’année dernière (27% des agents disent avoir été arrêté en cours d’année).

La catégorie la plus touchée par ces problèmes d’insatisfaction reste la catégorie C :

  • Avec des problèmes de hiérarchie (+ 5 points)
  • Davantage de stress (+ 4 points)
  • Moins de reconnaissance dans leur travail (6 points)

satisfaction-agents

A l’inverse les agents montrant le plus d’optimisme sont les agents de catégorie A, même si la satisfaction de travailler dans le service public et leur épanouissement au travail diminue (moins 4 points pour les 2 items. Ils sont en effet davantage satisfaits de leur relation avec les membres de leur équipe (+3points), de leur équilibre vie privée/vie pro (+ 3 points), de la reconnaissance de leur travail (+ 3 points).

Entre les 2, la catégorie B est en pleine stagnation, les agents de cette catégorie sont en demande de davantage de formations (plus de la moitié déclarant ne pas avoir le sentiment d’acquérir de nouvelles compétences), de plus d’autonomie et sont ainsi 42% à déclarer ne pas croire en un avancement dans leur collectivité.

Petite consolation, les agents restent satisfaits de travailler dans la fonction publique (76%) et sont globalement fiers d’exercer leur métier (79%).

satisfaction-globale

Laisser un commentaire