Environnement de travail: gris ou vert, ouvert ou fermé?

L’article intitulé « Des bureaux plus verts, mieux aménagés, pour augmenter le bien-être… et la productivité des salariés » de Rebecca FRASQUET a été publié le 5 décembre 2015 sur LeRevenu.com et scrute les nouvelles tendances dans la décoration de l’environnement de travail.

Alors quelles sont les nouvelles façons d’aménager l’espace de travail? Comment rendre un environnement de travail agréable?  Notamment pour ce cadre sédentaire hyper-connecté, hyper-gavé d’infos inutiles, hyper-interrompu, et toujours hyper-débordé.

Aussi, après la mode de l’open space où régnait un mélange de dérangement auditif et visuel  sans fin, les professionnels de la déco ont donc décidé de tout changer, afin de créer des espaces plus propices à la concentration et à la créativité. Alors qu’est-ce qu’ils vont nous faire cette fois ?

Steelcase, un de ces Jean-Paul Gaultier de l’environnement de travail, a ainsi créé un siège avec un voyant lumineux qui alerte d’un besoin de  calme, et à l’inverse, pour les grands amis bavards, il a inventé des postes de travail positionnés côte-à-côte et, votre attention s’il vous plaît: tête-bêche! Mais cela va-t-il réellement améliorer la qualité de vie au travail? Pour ces gadgets, j’ai plus que des doutes. Et vous ?

Toujours dans l’optique d’augmenter la qualité de vie au travail et le bien-être, et par voie de conséquence la productivité des salariés, la nature est devenue la nouvelle coqueluche de ces décorateurs de bureaux. Car tel un caméléon, l’homme béton devenait aussi aigri que le gris sans fin des murs l’emprisonnant.  Alors il a fait place au bobo-écolo qui aime son espace vert! Maintenant, on installe des jardins sur les toits, des potagers dans les bureaux et on concilie l’utile à l’agréable : augmentation de la valeur patrimoniale et augmentation du bien-être des salariés. Mais peut-on dire que la productivité sera meilleur juste avec un jardin sur le toit ? Et sans parler de productivité, est-ce que le seul fait d’habiter dans une belle maison nous rend heureux ? Sommes-nous juste des matérialistes?

Pensons systémique! Non, habiter dans une belle maison ne rend pas les gens plus heureux. Mais habiter une belle maison avec une jolie famille, là, déjà, sûrement que l’on s’en rapproche. Alors  n’esquivons pas les problèmes de fond : communication dans l’entreprise, relation avec les collègues, management, autonomie… bref le facteur humain dans l’environnement de travail.

Et faut-il le souligner,  une bonne qualité de vie au travail, dans un système solidaire et compétitif tel que la France, c’est non négociable. En effet, comme l’indique le Docteur Bénichoux, directrice de Better Human Cie, “les salariés heureux sont 2 fois moins malades, 6 fois moins absents, 9 fois plus loyaux et 31% plus productifs”. La perte dû au  manque d’engament des salariés s’élèverait à 51 milliards d’euros par an en France, selon l’institut Gallup. Alors arrêtons ce gaspillage et devenons un exemple!

Pour participer à notre forum, cliquer ici.

Laisser un commentaire