Fonction Publique : 65% des agents partiront à la retraite entre 2016 et 2026

saint-gobain

Fonction publique, de plus en plus de défis à relever !

Depuis quelques années, la fonction publique est en plein renouveau, entre gel du point d’indice, des budgets de fonctionnement moins importants, des recrutements de cadre du secteur privés à défaut ne plus avoir les compétences en interne.

On le sait, entre 2016 et 2026, 65% des agents de la Fonction Publique partiront à la retraite, de nouveaux défis vont alors se présenter à la fonction publique notamment en termes de :

  • Gestion de ressources humaines
  • Management
  • Bien -Être au Travail

En terme de gestion des ressources humaines, tout d’abord, la fonction est à réinventer totalement, ce que l’on nommait avant GPEC (Gestion Prévisionnelle des emplois et carrière) ou GRH (Gestion des ressources humaines) ne sont en fait que des appellations pour des traitements sur des tableaux Excel ou des organigrammes. Le recrutement : il y en a peu, du fait des budgets de fonctionnement en berne, du fait aussi d’une volonté politique de réduction du nombre de fonctionnaires. Un des problèmes vient également du fait que les traditionnels concours pour rentrer dans la fonction publique ne sont plus en adéquation avec les besoins en compétences des collectivités, ce qui posent des problèmes en termes  d’évolution de carrière derrière. Il faut que les collectivités misent sur l’intelligence des ressources humaines pour tendre vers d’avantage d’intelligence collective.

La Fonction Publique semble avoir des difficultés en terme de management, avec un; manque de compétence sur le sujet (d’où le recrutement de cadres du secteur privé)Peut-on alors innover dans la fonction publique ? peut-on dans les rectorats innover en remplaçant les DRH (Directeur des Ressources Humaines) par des  “Happy managers” ? La fonction publique n’en a pour l’instant ni l’esprit, ni le savoir-être. La volonté de la Fonction publique est en effet de tendre vers d’avantage d’encouragement, de motivation, de bien-être au travail mais pas en devenant une “organisation happy”, la clé repose sur la formation du management et la Fonction publique en est persuadée. Certaines collectivités en déjà pris des initiatives afin de former leurs managers à l’innovation managériale.

En terme de bien-être au travail, le défi de la Fonction Publique est de mettre fin à 20 ans de montée en puissance des problématiques de souffrance au travail, de harcèlement. Les collectivités ont bien compris que cette souffrance au travail coûtait chère, en termes de santé chez les collaborateurs d’abord mais aussi en termes d’engagement et de motivation au travail pour la collectivité. Beaucoup de collectivités pensaient que la mise en place d’un CHSCT serait la solution pour remédier à ce problème de souffrance au travail, c’est un premier pas certes mais l’apparition de ce phénomène de souffrance au travail est en partie due à un mauvais management d’où la nécessité de mieux former ses managers.

 

 

 

 

Laisser un commentaire