Haute-Garonne : QVT et Mobilité

travailleurs invisibles

Haute-Garonne, QVT et Mobilité

article publié sur le site de lagazettedescommunes.com le 22 juillet 2016 par Solange Fréminville intitulé “La mobilité préventive” contre l’usure professionnelle”

Afin de prévenir l’usure professionnelle, la ville et la métropole de Toulouse (37 communes et 13 000 agents) ont mis en place un plan d’actions efficace, avec deux équipes au sein de la DRH qui mettent au point un dispositif destiné à favoriser les mobilités professionnelles avant que les agents ne soient usés physiquement par leur activité professionnelle.

En effet, outre les métiers manuels qui provoque de l’usure physique, d’autres métiers provoquent de l’usure psychique car certains font un métier qu’ils n’ont pas choisi, d’autres travaillent dans le social et ont la charge d’enfants ou de personnes âgées.

Ainsi, un pôle “santé et qualité de vie au travail” vient d’être créé au sein de la DRH mutualisée

En complément de la prévention des RPS, le pôle santé et QVT associé au pôle développement RH anticipe l’usure professionnelle des agents en les orientant vers des métiers moins contraignants en fin de carrière. Cette politique s’appuie notamment sur la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences) en croisant les besoins d’embauche des directions et les parcours des agents exposés à des risques et qui pourraient évoluer vers ces postes.

Cette démarche nécessite un long travail en amont :

  1. identification des métiers usants : pour ce faire la DRH possède une bonne batterie d’indicateurs (absentéisme, accidentologie…)
  2. identifier l’ensemble des métiers de la collectivité et mettre en parallèle les compétences transférables d’un métier à un autre
  3. identifier les besoins de recrutement, en formant un réseau de référents dans les directions mais en s’appuyant aussi sur les entretiens annuels d’évaluation

Le département a ainsi pris pour devise “SE RECONVERTIR AVANT DE S’EPUISER”

 

Laisser un commentaire