Les conditions de travail chez Apple: la face cachée de la pomme!

Apple, la face cachée de la pomme

 

Paru le 23 octobre 2015 sur le site LeMonde.fr et en collaboration avec l’AFP, l’article intitulé  « Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitant chinois » porte sur un rapport de l’organisation China Labor Watch.

Première entreprise mondiale par capitalisation boursière, deuxième entreprise mondiale à générer le plus de bénéfices, Apple ne manque pas de moyens, et pourtant, la petite pomme est tellement gourmande qu’elle en dévorerait ses salariés.

C’est ce qui ressort d’un rapport de l’association new-yorkaise China Labor Watch qui épingle le sous-traitant taïwanais d’Apple, le groupe Pegatron. Le site Pegatron de Shangaï a été la cible d’une enquête clandestine de China Labor Watch qui a permis de dévoiler les conditions inhumaines dans lesquelles travaillent plus de 100 000 salariés.

Le rapport de l’ONG China Labor Watch révèle plus d’une vingtaine de violations au droit du travail. Les salariés, en plus d’être mal payés (1$85 de l’heure), ont des journées de 9 heures de travail auxquelles il faut rajouter 20 heures supplémentaires obligatoires par semaine. De plus, ce rapport signale qu’il y a  une formation insuffisante concernant les consignes de sécurité, et que les examens qui valident les formations sont falsifiés. Pires, les salariés ne sont pas informés qu’ils sont en contact avec des produits hautement toxiques comme le mercure ou l’arsenic. Enfin, après tout ce que l’on a dit, il faut aussi rajouter que  les chenils…enfin les dortoirs des salariés sont insalubres et que les paillasses sont à partager avec des punaises de lit.

En bref, quand on travaille pour Pegatron, on travaille longtemps, on travaille tout le temps, et on travaille pour rien…l’esclavage des temps modernes en somme. Mais à ce stade, on pourrait penser qu’Apple n’est que responsable, mais pas coupable ? Eh bien! il y a une forte probabilité pour que la petite pomme nous prend pour des grosses poires, car Apple était nécessairement consciente de la situation. En effet, le groupe Pegatron n’est pas à son premier scandale. En 2013, China Labor Watch dénonçait déjà ces pratiques illégales et le travail des enfants. En 2014, un reportage de la BBC rappelait ces mêmes conditions de travail. Le rapport de China Labor Watch de 2015 signale juste que rien n’a changé.

Et pourtant, les défenseurs des droits de l’homme ont dû y croire quand Apple avait changé de sous-traitant. En effet, Pegatron a signé le contrat avec Apple suite à un autre scandale concernant le groupe Foxconn…chercher l’erreur! Une autre version de cette rupture de contrat est qu’en voulant améliorer ses infrastructures et les salaires de ses employés, le groupe Foxconn n’était plus attractif pour Apple.

Décidément, pour Apple, ce sera difficile de faire passer ce énième scandale pour un petit pépin. Mais finalement, Apple et son sous-traitant Pegatron sont-ils les seuls fautifs? Les gouvernements n’ont-ils pas une grande part de responsabilité de par leurs inactions? Et le consommateur qui achète à haut prix des produits à bas coûts, ce consommateur connecté ne peut plus aujourd’hui clamer son ignorance? Pour l’instant, Apple n’a toujours pas réagi. Le plus étonnant dans tout cela, c’est qu’Apple, concernant sa responsabilité sociale, se présente comme intransigeante avec ses fournisseurs à en croire ses propres rapports. Le code de conduite d’Apple ne se résumerait-il pas à l’appât du gain ? 

Pour réagir sur notre forum, cliquer ici

Laisser un commentaire