Les nouveaux modes de travail se développent

Les nouveaux modes de travail se développent

on entend parler que de ça, télétravail, coworking desk-sharing…. les nouveaux modes de travail se développent. Afin de faire le tour de la questio, Ipsos a mené pour Revolution@work une enquête intitulée “Télétravail: les français adhèrent”

Le Coworking kezaco ?

Très prisé par les startups, le coworking est un type d’organisation du travail qui regroupe deux notions importantes:

  • un espace de travail partagé
  • un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture

le coworking est un domaine de l’économie collaborative.

Point important de l’étude, l’âge joue très largement sur la perception des salariés en matière de nouveaux modes d’organisation du travail, ainsi 58% des salariés de moins de 30 ans interrogés se déclarent favorables à l’instauration du coworking. A l’inverse, ils ne sont que 37% chez les salariés de plus de 50 ans à être favorable à cette pratique.

Deuxième point, c’est que la taille d’entreprise influence aussi la perception des salariés quant au coworking :

  • dans les entreprises de 100 à 249 salariés, ils sont 58% à être favorables au coworking
  • dans les entreprises de 250 à 999 salariés, ils sont 47% à y être favorables
  • dans les entreprises de plus de 1000 salariés, ce taux tombent à 44%

Pourquoi alors cette tendance de coworking s’installe-t-elle ?

il y a principalement 3 raisons à cela:

  • pour avoir un lien social avec des salariés d’autres entreprises (57% de répondants)
  • pour travailler plus près de chez soi et limiter son temps de trajet (53% de répondants)
  • pour rompre avec ses habitudes et travailler dans un cadre différent (42% des répondants)

Le “Desk – Sharing ” maintenant…

il a le vent en poupe également le desk-sharing, ce nom barbare qui signifie en fait le fait de ne pas avoir de place attitré dans son lieu de travail, c’est la règle du premier arrivé premier servi

Là aussi, il y a de grandes disparités sociodémographiques à sa mise en place: ils sont 33% des salariés à en avoir entendu parler: 40% des moisns de 30 ans sont au courant de ce nouveau modèle d’organisation du travail et à l’inverse 25% des plus de 50 ans.

Et le télétravail dans tout ça …

il est en plein essor. Les entreprises ont enfin compris qu’un salarié qui travaille de chez lui n’est en rien moins productif. Ainsi 30% des salariés déclarent travailler de chez eux de temps en temps (soit 5 points de plus qu’en 2015) et ils sont 20% à s’installer dans un tiers lieu de travail.

d’un point de vue catégorie socio-professionnel, ce sont les cadres qui arrivent en tête dans ces nouveaux modes d’organisation du travail.

Alors pourquoi est il de plus en plus pratiqué :

  • 62% déclarent qu’il participe à un meilleur équilibre vie privée/vie pro
  • 79% déclarent avoir moins de problèmes d’embouteillages
  • 71% y voient un mode de décentralisation de l’économie en province

et les salariés encore réticents:

  • ils sont 44% à déclarer que le télétravail limite les relations entre les collègues
  • 28% déclarent que cela limite les échanges avec d’autres professionnels

Cliquez ici pour télécharger l’infographie

Le mode d’organisation du travail influe sur le bien être des salariés et donc in fine sur la performance sociale de l’organisation. Les entreprises y sont donc de plus en plus attentifs d’autant plus que le désengagement socio-organisationnel coûte en moyenne 12 600€ par an et par salarié.

 

 

Laisser un commentaire