Nouvelle publication du rapport mondial sur le bonheur

bonheur

Publication du rapport mondial sur le bonheur

C’est en avril 2012 qu’a vu le jour le premier rapport mondial sur le bonheur et le bien-être lors d’une réunion des Nations Unies.

Depuis, pas mal de chemin a été parcouru par les différents pays présents dans l’étude, le bonheur est maintenant considéré comme la juste mesure du progrès social et est devenu un objectif politique publque. L’OCDE s’est engagé dans “une croissance pour le bien être des peuples”, les Emirats Arabes Unis ont organisé une journée mondiale du bonheur ….

La Norvège est en tête du classement mondial du bonheur 2017 suivie de près par le Danemark, l’Islande et enfin la Suisse. les principaux éléments permettant d’établir ce classement sont :

  • la compassion
  • la liberté
  • la générosité
  • l’honnêteté
  • la santé
  • le revenu
  • la bonne gouvernance

Certains pensent que le niveau de bonheur de la Norvège est élevé non pas gràce à ses richesses pétrolières mais en dépit de celles-ci. En effet, la production norvégienne de pétrole a ralenti et les investissements se sont portés sur les énergies d’avenir.

Les pays qui suivent dans le classement possède également un niveau élevé sur ces 6variables, si bien que l’on retrouve la Finlande (5ème), les Pays-Bas, le Canada, la Nouvelle Zélande, l’Australie et la Suède.

Le bonheur est quelque chose d’assez personnel mais c’est aussi quelque chose de social en effet une partie du classement est  faite grâce au PIB par habitant qui dépend du contexte social.

On remarque également dans ce rapport que les différences entre pays riches se font dans les relations personnelles, la santé physique et mentale alors que dans les pays pauvres c’est les différences de revenus qui comptent le plus. On note également que le travail influe sur le bonheur de manière positive, à l’inverse le chômage influe négativement sur le bonheur.

Point important, en Chine, on n’est pas plus heureux qu’il y a 25 ans. En effet, la croissance économique chinoise a creusé les écarts en laissant sur les carreaux pas mal de personnes au chômage et on a vu s’effilocher la sécurité sociale dans le même temps .

Les Etats Unis sont à la traine dans le classement (19ème), avec en cause une baisse du soutien social et une augmentation de la corruption

D’autres études permettent de mesurer le niveau de bien être au travail au niveau national dont les résultats sont présentés ici

 

Laisser un commentaire