La Qualité de Vie au Travail devient une priorité nationale

La QVT, une priorité nationale

Article publié le 5 décembre par Emilie LAY sur le site www.actusoins.com et qui s’intitule Marisol Touraine annonce faire de la qualité de vie au travail une priorité nationale.

La ministre de la Santé a présenté le 5 décembre dernier sa Stratégie Nationale pour l’amélioration des conditions de travail des professionnels de santé et médico-sociaux.

La ministre l’a clamé haut et fort, elle souhaite “faire de la qualité de vie au travail une exigence à part entière à l’égal de la qualité des soins ou l’organisation de la qualité de notre système de santé”, tout en précisant ne pas vouloir tout chambouler mais généraliser les bonnes pratiques.

Mettre en place une écoute psychologique

Cette mesure fait suite aux suicides d’infirmiers survenus cet été à Toulouse, le Havre, Saint-Calais et Reims. Deux de ces suicides étaient dûs aux conditions de travail (condamnés dans une lettre posthume), celui du CHU de Toulouse sur son lieu de travail avait été reconnu comme un accident du travail.

Une enveloppe de 30 millions d’euros sur 3 ans a été mise à disposition afin de généraliser les équipes pluri-professionnels dans chaque Groupement Hospitalier de territoire, en renfort des services de santé au travail. L’objectif est d’accompagner les professionnels en fragilité ou de retour après une absence. Une cellule d’écoute psychologique sera prochainement déployée.

Prévenir les risques psycho-sociaux

Marisol Touraine s’est engagée à insérer dans la formation initiale des professionnels de santé, un module sur les RPS et la Qualité de Vie au Travail.

L’encadrement ne sera pas laissé pour compte, afin qu’il ne devienne pas source de RPS, il est prévu un accompagnement de professionnels de santé, grâce à la généralisation du coaching et du mentorat.

Tout projet social devra contenir un chapitre sur la qualité de vie au travail, la mise en place de baromètres sociaux annuels sera généralisée afin de guider les actions à mettre en place.

Une médiation à mettre en place

Lorsque des conflits perdureront dans l’établissement, des médiateurs prendront le relais afin de d’introduire un regard extérieur et proposer une réorganisation de service.

Un Observatoire de la qualité de vie au travail et des RPS des professionnels de santé verra le jour en 2017.

Reste à voir si ces engagements ne resteront pas dans les tiroirs du ministère…

Laisser un commentaire