Sécurité Sociale: y’a quelqu’un ?

La Redoute horaire

Sécurite Sociale, y’a quelqu’un ?

Article publié sur le site www.europe1.fr, le 20 septembre 2016 et qui s’intitule “La Sécurité sociale, malade de sa gestion du personnel”.

Cette article fait suite au dernier rapport de la Cour des Comptes sur la gestion des effectifs de la Sécurité Sociale.

Les organismes de Sécurité Sociale peinent à gérer leurs effectifs qui sont plus souvent absents que la moyenne et qui pourtant un temps de travail inférieur. Voici le principal constat de ce rapport.

Les effectifs de la Sécurité Sociale en baisse

Le nombre d’employés de la Sécurité Sociale est aujourd’hui de 146 000 (ils n’a cessé de reculer depuis 10 ans, 1,1% en moyenne par an), dépassant ainsi l’objectif préalablement fixé. Cette réduction de la masse salariale s’explique notamment par la dématérialisation des processus de gestion des activités (carte vitale… ), mais la question qui demeure, c’est est ce que les effectifs ont baissé proportionnellement aux gains de productivité acquis grâce à l’informatique ?

Un temps de travail inférieur à la moyenne nationale

Le second constat du rapport c’est la durée du temps de travail des agents de la Sécurité Sociale. Aucun suivi du temps de travail des agents n’est réalisé, ainsi, la Cour des Comptes a du se préter à une estimation loin d’être positive: un agent à temps plein travaille en moyenne 1540 h/an (rappelons que les agents du secteur public travaillent en moyenne 1594 h/an alors que la durée légale du travail est de 1607h/an.

Un taux d’absentéisme élevé

Enfin dernier constat, celui de l’absentéisme, là encore aucun suivi n’est réalisé. La Cour des Comptes s’est don preter à une nouvelle estimation, celui-ci tous motifs confondus s’élevait à 8,9% en 2014 (5,8% si l’on ne prend que les absences pour maladie). Pour rappel, le taux d’absentéisme est de 3,9% dans le secteur public et de 3,7% dans le secteur privé

Ainsi, en cumulant ce taux de travail inférieur à la moyenne et ce fort taux d’absentéisme, la Sécurité Sociale est ainsi privé de l’équivalent de 10 000 agents par an.

Laisser un commentaire